Vous ne vous sentez pas en sécurité dans votre relation?
Vous avez des questions?
Vous voulez en parler avec quelqu’un?
Il y a quelqu’un qui vous écoute.

Ne restez pas seule avec vos difficultés. Quelqu’un est à votre écoute et peut vous aider à trouver une solution. Pour plus d’information, vous pouvez téléphoner anonymement à une personne qui vous écoute dans votre propre langue.

Que peut-il arriver?

  • Votre partenaire contrôle ce que vous faites, contrôle vos vêtements, votre portable, vos réseaux sociaux, vos contacts.
  • Vous ne pouvez pas voir ni parler à votre famille ou vos ami.e.s quand vous le voulez. Vous vous sentez seule.
  • Vous ne pouvez pas quitter la maison ni rentrer quand vous le désirez.
  • On vous interdit d’aller travailler, de suivre des cours de langue ou de suivre une formation.
  • Personne ne vous écoute et vous n'avez pas le droit de décider des choses qui vous concernent vous ou vos enfants.
  • Votre partenaire vous dit que vos papiers et vos enfants vous seront retirés.
  • Vous ne pouvez pas utiliser votre carte bancaire ni votre argent comme vous le voulez.
  • Vous ne pouvez pas avoir une relation avec la personne de votre choix.
  • On vous frappe.
  • On vous force à avoir des relations sexuelles.
  • Vous êtes touchée sans votre consentement et vous n’avez pas d’issue.
  • Vous ne pouvez pas utiliser de moyens de contraception..
  • Vous vous sentez blessée.
  • Vous perdez confiance en vous.
  • Vous vous sentez humiliée.
  • Vous êtes enfermée/détenue.
  • (..)

Ces quelques exemples relèvent de la violence physique, sexuelle, financière, psychique et émotionnelle. Vous avez souvent peur et votre santé et celle de vos enfants en sont affectées. Vous avez besoin de quelqu’un qui vous écoute.

Il existe différentes manières d’améliorer votre situation:

  • Vous pouvez chercher des informations, appeler quelqu’un, vous pouvez vous rendre quelque part, …
  • Vous avez le droit de chercher l’aide qui vous convient le mieux et quand vous le voulez.
  • Personne ne peut vous obliger à faire des choses contre votre volonté.

Des personnes à votre écoute peuvent vous aider à trouver une solution ou à trouver de l’aide. Vous pouvez vous adresser à elles de façon anonyme.

Vous pouvez également contacter ce numéro en cas de questions sur votre ou vos enfants. Vous avez le droit de voir vos enfants, personne ne peut vous enlever ce droit.

Vous voulez savoir ce que vous pouvez faire

Afin de prendre une décision sur votre situation, il est important de connaître vos options et vos droits. Une personne qui écoute et qui comprend votre langue peut vous donner de nombreuses informations sur toutes les options et les solutions possibles par téléphone, de façon anonyme et sans engagement de votre part.

Vous pouvez chercher des informations vous-même. Vous trouverez les informations et les services les plus importants ci-dessous.

Que pouvez-vous faire?

Où vous adresser?

Ecoute attentive dans votre propre langue

N’hésitez pas à prendre contact, de façon anonyme, avec une personne qui vous écoute dans votre propre votre langue. Vous n’êtes pas seule face à vos problèmes. Il y a quelqu’un qui est prêt à vous écouter.

Assistance sociale et informations

Une écoute spécialisée, confidentielle et gratuite. Les services d’aide sociale, juridique, hébergement, etc., par province: 0800 30 030 - www.ecouteviolencesconjugales.be. En néerlandais, vous pouvez appeler 1712 ou visiter www.1712.be.

Questions sur les secours, l’aide urgente, le soutien psychosocial, les conseils juridiques, etc.: Ecoute violence conjugale: 0800 30 030 www.ecouteviolencesconjugales.be.

En Flandre, vous pouvez contacter ou visiter un CAW. Dans un centre CAW on vous écoute, et on cherche comment vous pouvez être aidée. Le contact avec un CAW est gratuit et anonyme. Vous trouvez de l’info sur les CAW’s par téléphone : 078 150 300 ou sur (néerlandais) www.caw.be.

Assistance sociale: Centre Public d'Action Sociale (CPAS). Chaque commune ou ville a son propre CPAS offrant un large éventail de services. Si vous désirez faire appel à l'assistance sociale, vous pouvez vous rendre au CPAS de votre communewww.ocmw-info-cpas.be.

Pour trouver l'aide et l’assistance dans votre région, vous pouvez aller sur www.guidesocial.be

Contact de refuge

Accueil et hébergement : information / numéros de contact des refuges pour les personnes victimes de violence, des maisons d'accueil pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants peuvent être obtenus via www.ecouteviolencesconjugales.be/maisons.php; 0800 30 030 ou via www/caw.be; 1702 (néerlandais)

Informations juridiques

Vous avez droit à des conseils juridiques et à une assistance juridique d'un avocat. Leur premier conseil est toujours gratuit. Si vous ne pouvez pas payer pour cette aide, vous avez droit à un avocat pro-deo. Vous trouverez plus d'informations sur l'assistance juridique et les avocats sur:

Informations sur votre statut de séjour

Les victimes de violence conjugale doivent être protégées, y compris lorsqu’elles sont en Belgique dans le cadre d’un regroupement familial. Vous trouverez une information détaillée dans la brochure “Migrante et victime de violence conjugale?” de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes et du CIRE. Vérifiez quelles démarches entreprendre et quelles sont les conséquences pour votre statut de séjour en Belgique. www.cire.be. Contact: +32 (0)2 629 77 10

Les questions concernant les avocats, les cartes de séjour, le droit familial international (par exemple lorsque vous ou votre partenaire avez un passeport étranger ou lorsque vous ne disposez pas d’un visa définitif) www.integratie-inburgering.be/juridische-dienstverlening ou par téléphone: 02/205 00 55 (néerlandais). Plus d'information sur www.agii.be/thema/vreemdelingenrecht-internationaal-privaatrecht (néerlandais)

Police et aide médicale

Rendez-vous chez le médecin ou à l'hôpital pour chaque fait, faites établir un dossier médical et demandez à votre médecin de le tenir à jour. Votre médecin a des instructions spécifiques pour prendre en charge les victimes de violence conjugale.

Plus d’information sur votre zone de police locale: www.politie.be/fr

En cas d’urgence, par exemple quand votre vie est en danger, appelez la police au 101. La police est obligée de vous aider. En cas de besoin d’aide médicale, appelez immédiatement le numéro d’urgence, le 112.

Pour des informations générales

Information sur la violence conjugale:

La violence conjugale est punissable par la loi.

La violence conjugale est punissable par la loi. Si vous voulez porter plainte à la police, voici quelques conseils:

  • Apportez les certificats de dossiers médicaux du médecin ou de l'hôpital.
  • Faites des photocopies ou des photos de tous les documents justificatifs (par exemple du médecin) dont vous disposez : des certificats, des attestations, des lettres, des photos, etc. Gardez soigneusement les originaux ou demandez à votre médecin de conserver les originaux pour vous.
  • Relisez attentivement votre déclaration avant de la signer. Prenez le temps nécessaire et si quelque chose ne vous convient pas ou n'est pas assez clair, faites le changer jusqu’à ce que cela soit correct.
  • Demandez une copie de votre déclaration, le numéro du procès-verbal et le nom de la personne qui a enregistré votre plainte. Toutes ces données peuvent être utilisées par la suite si vous décidez de porter plainte, de divorcer ou d’habiter seule.

Dans le cas où vous voulez trouver un refuge:

  • Pensez à préparer tous vos documents importants (pour vous et vos enfants): cartes d'identité, numéro de l'enfant, si vous êtes mariée: certificat de mariage et une copie du contrat de mariage, si vous vivez ensemble: preuves d’achat qui vous appartiennent personnellement ou ceux d'entre vous deux en tant que couple (factures, extraits de compte), certificats médicaux de coups et blessures
  • Si possible : mettez de l'argent de côté pour louer quelque chose ou pour payer les trajets à des amis / connaissances. Annoncez votre arrivée à l'avance.
  • Mettez de petits sacs avec des vêtements et des choses chez votre voisin ou toute autre personne de confiance au cas où vous devriez quitter votre domicile de toute urgence.
  • Préparez vos effets personnels auxquels vous êtes attachée : des objets de valeur, des bijoux, ..
  • Si vous avez une voiture personnelle : mettez-y du matériel que vous pouvez utiliser pour vous sentir en sécurité.
  • En cas de séparation, prenez des photos des pièces de la maison, des meubles, etc, ..
  • Lorsque vous quittez votre domicile : faites opposition à toute procuration de votre partenaire sur vos comptes bancaires.
  • Demandez à La Poste de faire suivre votre correspondance ou demandez que votre correspondance soit conservée à La Poste. La poste ne peut pas communiquer votre nouvelle adresse.

Source: www.vzwzijn.be/upload/docs/ZIJN_folder2_slachtoffervanpartnergeweld.pdf